illustration
Chrome
nom, symbole, numéro du chrome

À l'origine de la diversité des couleurs

Son nom dérive du mot grec "chroma" qui signifie couleur, en raison de la grande diversité de couleurs des composés à base de chrome.

Découvert en 1797 par N. L. Vauquelin, c'est un oligo-élément essentiel, fortement impliqué dans le métabolisme des sucres ou glucides. Des déficits en chrome peuvent être constatés, notamment chez les personnes âgées.

Une carence en chrome peut être à l'origine d'une mauvaise assimilation du glucose par les cellules.

PROPRIETES

Dans l'organisme, le chrome s'associe à d'autres composés pour former le FTG ou facteur de tolérance au glucose. Celui-ci facilite l'action de l'insuline, hormone fondamentale dans la régulation du taux de sucre dans l'organisme : on dit que c'est un co-facteur de l'insuline.

En dehors de son rôle sur le métabolisme des sucres, le chrome contribue également à corriger les troubles des lipides. Enfin, il participe à la régulation de la sensation de faim avec pour effet de diminuer l'appétit.

INDICATIONS

De par ses propriétés, le chrome est particulièrement bien adapté à la prise en charge des anomalies du métabolisme des glucides, qu'il s'agisse de l'intolérance au glucose, d'une hyperglycémie modérée à jeun ou d'un diabète dit de type II (qui ne nécessite pas l'administration d'insuline pour être corrigé).

Le chrome trouve également une place de choix dans la correction des anomalies du métabolisme des lipides et notamment des perturbations du cholestérol.

Enfin, les troubles du métabolisme des sucres et des graisses sont souvent le fait d'une alimentation excessive et donc d'un surpoids, la mise en place de règles hygiéno-diététiques avec mise en place d'un régime amaigrissant est souvent nécessaire. Dans ce cadre et du fait de son action sur la sensation de faim, le chrome peut représenter une aide précieuse pour diminuer l'appétit et aider au suivi d'un régime amaigrissant.