illustration
Or
nom, symbole, numéro de l'or

Le plus ancien des métaux connus

Métal ô combien symbolique, son nom dérive du latin "aurum" qui signifie scintiller ou briller.

L'or représente le plus vieux métal connu. Il était déjà utilisé comme bijou et monnaie d'échange avant l'an 4000 avant Jésus-Christ. Les premières pièces (constituées d'un alliage d'argent et d'or) ont été frappées par Crésus approximativement en 550 avant Jésus-Christ.

L'or est un oligo-élément non essentiel, utilisé depuis fort longtemps dans la prise en charge des rhumatismes inflammatoires telle que la polyarthrite rhumatoïde. Il intervient sur la synthèse du cortisol, ce qui explique son rôle sur l'inflammation et l'asthénie.

PROPRIETES

Elles sont de deux ordres et sont liées à la capacité de l'or à stimuler les glandes surrénales : anti-inflammatoires et immunostimulantes. Elles justifient l'utilisation de l'or à visée thérapeutique dans les pathologies marquées par l'existence d'un processus inflammatoire, comme on le rencontre dans nombre d'affections touchant les systèmes osseux et articulaire.

L'or permet en outre à l'organisme de stimuler ses systèmes de défenses naturelles, fortement sollicités dans les états avec inflammation mais aussi dans les processus d'origine infectieuse.

INDICATIONS

Ce sont toutes les manifestations pathologiques à type d'arthrites ou de rhumatismes inflammatoires. Au vu des propriétés décrites précédemment, l'or est également très utile lors de pathologies infectieuses chroniques, en aidant l'organisme dans sa lutte contre les agents extérieurs agressifs. Ces états provoquent bien souvent des situations de fatigue prolongée car l'organisme est longuement et fortement sollicité pour se défendre. Là encore, l'or est indiqué pour combattre la fatigue post-infectieuse mais aussi la fatigue physique en général, quelle que soit son origine.